Comment s'aimer soi-même



Comment s'aimer soi-même


Aimer est un art


Beaucoup de gens m’ont dit avoir été aimés de leurs parents sans pour autant s’aimer soi-même vraiment. C’est aussi mon cas même si mon ressenti est différent.

Je me dis que aimer est un art surtout quand on est parents. Je trouve rare de connaître des parents adaptés à l'amour pour leurs enfants.

Ce n'est pas parce qu’on les éduque qu’on sera sur la même longueur d’ondes avec eux sur tout. Et réciproquement.

Et pas courant, ceux qui s’aiment eux-mêmes avant de fonder un couple puis un foyer.

Et effectivement, c’est très contagieux de ne pas s’aimer soi-même, et le pire est que quand enfin on s’aime soi-même après un gros travail entrepris sur soi au prix de grosses souffrances; les autres et la société toute entière jugent ces gens comme étant prétentieux ou vaniteux : il est tabou de s’aimer soi-même et paradoxalement cela est vivement encouragé, de quoi perdre la tête !



Il est de plus contagieux de ne pas s’accepter soi-même



Tout ceci, toutes ces maladresses se transmettent hélas de générations en générations et de façon très souterraine, très subtile, quasi à notre insu.

De ce fait, on ne sait pas souvent aimer pour de vrai, avec authenticité NOS ENFANTS, NOS PROCHES, NOS PARENTS.

Oui, on est toujours bien intentionnés mais souvent en étant et à notre insu dans des formats limités, des cadres éducatifs limités par des valeurs non clairement conscientisées alors que l’amour est avant toutes choses une énergie infinie. Libératrice. Créatrice. Paisible.

On devrait enseigner l’amour et on devrait enseigner ce que signifie bien aimer

Il est néanmoins naturel qu’en fonction des circonstances et des situations, les atomes ne s’accrochent pas au moment souhaité, mais cependant, oui, cela s’apprend, et ce n’est jamais fini complètement.

Tout le monde devrait s’aimer soi-même tout en étant conscient de ses défauts. Il y a une richesse en chacun.e

S’aimer soi-même permet d’avoir des relations plus paisibles avec les autres



Mais le message principal n’est pas celui-là



Le message principal, c’est la difficulté à bien savoir et pouvoir aimer.

De parents à enfants. D’enfants à parents. De proches à proches.

Et ceci est très très humain. On a toutes et tous des blessures qui font qu’on a mal à nos relations.

La bonne nouvelle est que l’on peut se sortir soi-même chacune et chacun de ce cercle non vertueux via des psychothérapies, la Gestalt thérapie, la rebirth thérapie (par la respiration), l’hypnose etc pour comprendre nos traumas et ne plus réitérer ensuite des schémas répétitifs de relations traumatiques souvent vécues enfants, car une fois bien cernés et bien compris; les gens ne tombent plus dans des relations anxiogènes et rencontrent des êtres avec qui les relations sont enfin saines et sauves et bénéfiques car il y a amour inconditionnel ET sain.


L’amour est quelque chose de grand. Mais il ne suffit pas. Car bien aimer est un art



Et il ne s’apprend pas (encore assez).

Il serait judicieux de bien interpréter le mot inconditionnel, à savoir, de façon ouverte, car les couacs se doivent d’être autorisés à condition que l’essentiel soit préservé dans la relation et ce qui fait qu’une relation est davantage saine que malsaine, et un indicateur fiable est le respect mutuel et partagé équitablement, et cela, chacun.e le ressent, ou pas, en son for intérieur : il est crucial d’être toujours à l’écoute de sa propre petite voix intérieure ou dit autrement de son instinct passé au tamis de sa réflexion la plus neutre possible, à savoir sans auto complaisance ni pardon hâtif et aveugle réalisé à l’autre.

Ceci est essentiellement vrai pour les gens dont l’égo = être aimables = digne d’être aimés = estime de moi etc = égo qui a su/pu être guéri = sans traumas anxiogènes qui se répètent; sinon les couacs réactivent et réactiveront à défaut les traumas. Et ce ne sera plus un cercle vertueux. D’où l’importance des thérapies
pour arriver au cercle vertueux.


Regardez maintenant cette vidéo de Frédéric Lenoir qui concerne absolument tout le monde.







Vous comprendrez des choses vécues enfant avec votre mère, ou votre père, ou vos frères de sœurs, voire même avec vos grands-parents et vos oncles et tantes.

C’est important que vous la regardiez jusqu’au bout car vous saurez alors comment et quoi faire pour être complètement apaisé.e.

N’oubliez jamais que même si vos proches peuvent efficacement vous aider, les blessures doivent être soignées d’abord et en priorité par celles et ceux qui les ont : je fais ce qu’il faut depuis très longtemps et cela en vaut véritablement le coup.


Et vous, vous commencez quand .. ?

Commentaires

  1. Quelques mots sur l'auteure, Anne Verron :

    Anne Verron est agent de changement, d'influence et de valorisation éthiques numériques, experte RH, community manager, journaliste web, sociologue, photographe humaniste moderne, fondatrice et rédactrice en chef du média éthique Accompagner le changement depuis septembre 2009.

    Son objectif premier est de faire bénéficier ses compétences dites de "matière grise" et celles dites de créativité à l'ensemble de ses clientèles officielles et officieuses.

    Elle s'intéresse principalement à l'articulation profondément interactive et en boucle permanente entre :

    1. la réalité quotidienne du vécu de ceux qui font et vivent dans l'entreprise,
    2. les tendances émergentes RH et sociétales, toutes reliées aux fondations du monde capté dans sa complexité,
    3. et l'ensemble des individus et de collectifs souvent très divers.

    La plupart de ses réflexions et créations sont rassemblées sur son média éthique intitulé Accompagner le changement.

    En tapant précisément ces trois mots clés, et depuis 2010, ce média est référencé en 1ère position sur internet.

    Fruit d'un labeur acharné et d'un enthousiasme intact, en voici le lien https://www.photographieshumanistesanneverron.com

    Elle met également à votre disposition ses compétences clés, désormais reconnues par 5 écosystèmes, telles que un goût prononcé pour l'innovation, une créativité stimulante et sans cesse stimulée, un sens fort de l'éthique, des contenus éditoriaux + iconographiques réputés tous deux pour leur réelle valeur ajoutée, afin de booster à moindre coût votre marque employeur numérique. Vitalité, réputation, éthique et viralité sociales seront toujours au rendez-vous pour vous satisfaire pleinement.

    Son agence digitale de communication éthique intitulée Booster de marque employeur 2.0 a vu le jour en avril 2013. Fruit d'une envie forte de contribuer à une société plus éthique et d'un enthousiasme renouvelé, en voici le lien, cliquez pour en savoir plus et vite sur cette agence pas comme les autres https://boosterdemarquemployeur.com

    N'hésitez pas à la contacter pour tous échanges, rencontres et partenariats constructifs.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Les + consultés le mois dernier