Le sexe



Le sexe 

Beaucoup en parlent, beaucoup le font, hommes, femmes, adolescents, et après ? Parfois, j’ai l’impression que ce n’est plus le sexe qui est tabou, c’est le sentiment.


La plupart des gens se perdent dans des extases éphémères sans jamais rien construire

Et ils/elles enchaînent les conquêtes de manière compulsive. Pour mieux se fuir. Pour mieux fuir l’autre. Pour mieux fuir l’authentique d’une relation vraie, sans appât ni enjeu.

La vision du monde pornographique a pris le dessus sur la vision du monde humain « allez viens, on baise, puisque ce monde est pourri, et puis c’est gratuit, facile et ça n’engage à rien. » Beaucoup cèdent à cette phrase qui les emmène vers une vie creuse, vide, tragique car sans autre sens que le plaisir.


La question est : que choisir entre le bonheur et le plaisir ?

Selon la réponse, on aura alors le mérite de réussir sa vie, quitte à nager à contre-courant de la pression colossale du fast food du sexe, et des attaques vaines de tous ceux et celles qui baisent comme ils mangeraient une glace au chocolat. La sexualité débridée est toujours à terme tragique

La sexualité reliée au cœur, au corps, à l’esprit et à l’âme de chacun-e est toujours extraordinairement comblante en tous points, et cerise sur le gâteau, elle est source d’orgasmes très puissants pour chacun-e, même si cette sexualité est rare, car cette sexualité est la plus tabou et la plus dissidente dans notre société décadente malade du sexe.

J’en ai acquis l’intime conviction pour avoir connu comme vous tous "la baise" et pour avoir déjà pu goûter maintes fois et avec délices à cette sexualité si rare.

Je crois que le désir strictement sexuel pour la recherche de plaisirs éphémères sont devenus omniprésents, plaisirs liés et reliés, pour beaucoup d’hommes et de femmes, car trop de gens sont désorientés par notre époque très dure et consumériste qui leur fait croire, et à tort, que le sexe est la seule façon et la seule issue pour “être heureux.”


Le corps et la tête ont pris le monopole sur le cœur et l’âme

Les gens sont évidemment alors insatisfaits, malheureux, et ils compensent alors leurs frustrations affectives par de « la baise », frustrations dictées par la société post moderne qui mise avant tout sur la négation des êtres humains comme sujets à part entière. Nous sommes tous devenus des objets

Être objet pour un être vivant est la pire conception et qu’il ne peut absolument pas supporter : il tente alors en vain de se sublimer en se réfugiant dans le sexe compulsif, celui-ci le renvoyant hélas à l’état même d’objet.

La boucle se répète ainsi indéfiniment rendant nos sociétés et dans le monde entier à une vision de ce qu’est devenue l’humanité : un immense leurre.

L’humanité se perd ou s’est perdue. L’hypocrisie et le déni sont partout et dans toutes les cultures et religions du globe.


Tous les espoirs sont cependant permis 

Et toutes les sexualités sont évidemment toujours possibles, et surtout, tout le monde a maintenant compris que sa sexualité devait lui appartenir et non plus être dictée par les tendances imposées par ce début de 21ème siècle, malheureusement beaucoup trop cru et décadent.

Alors, quand déciderez-vous de véritablement "faire l'amour" ? Vous aurez alors incroyablement plus de plaisirs intenses et d'orgasmes puissants, et vous serez beaucoup plus heureux-ses. Promis, juré :-) !

Alors, vous commencez quand ?!

Demain ?!

Formidable, vous sauverez ainsi chacun-e à votre niveau un axe fondateur de ce qu'est l'Humanité.

Bravo. Et merci !

Sincerely yours,

Anne Verron









Commentaires

  1. Quelques mots sur l'auteure, Anne Verron :

    Anne Verron est agent de changement, d'influence et de valorisation éthiques numériques, experte RH, community manager, journaliste web, sociologue, photographe humaniste moderne, fondatrice et rédactrice en chef du média éthique Accompagner le changement depuis septembre 2009.

    Son objectif premier est de faire bénéficier ses compétences dites de "matière grise" et celles dites de créativité à l'ensemble de ses clientèles officielles et officieuses.

    Elle s'intéresse principalement à l'articulation profondément interactive et en boucle permanente entre :

    1. la réalité quotidienne du vécu de ceux qui font et vivent dans l'entreprise,
    2. les tendances émergentes RH et sociétales, toutes reliées aux fondations du monde capté dans sa complexité,
    3. et l'ensemble des individus et de collectifs souvent très divers.

    La plupart de ses réflexions et créations sont rassemblées sur son média éthique intitulé Accompagner le changement.

    En tapant précisément ces trois mots clés, et depuis 2010, ce média est référencé en 1ère position sur internet. Fruit d'un labeur acharné et d'un enthousiasme intact, en voici le lien https://www.photographieshumanistesanneverron.com

    Elle met également à disposition de ses clientèles ses compétences, désormais reconnues par le milieu, en innovation, créativité, sens fort de l'éthique, contenus éditoriaux et iconographiques réputés tous deux pour leur forte valeur ajoutée, afin de booster à moindre coût votre marque employeur numérique. Vitalité et viralité sociale sont au rendez-vous.

    Son agence digitale intitulée Booster de marque employeur 2.0 a vu le jour en avril 2013. Fruit d'une envie forte de contribuer à une société plus éthique et d'un enthousiasme renouvelé, en voici le lien https://boosterdemarquemployeur.com

    N'hésitez pas à la contacter pour tous échanges, rencontres et partenariats constructifs.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Les + consultés le mois dernier