Devenir un être humain libre et conscient



Devenir un être humain libre et conscient

Je ne suis pas une féministe, ni une soumise, ni une rebelle. Davantage un être humain libre et conscient. Comme beaucoup de gens, bref comme beaucoup d’hommes et comme beaucoup de femmes. Et nous sommes sans cesse plus nombreux.

Depuis toujours, étant hétérosexuelle je dis à qui peut l'entendre que "l’homme n'est pas que mon égal, il est mon complément absolu".

Ensuite, et désolée de le dire, certes, on ne peut évidemment pas mettre tous les hommes dans la même case de « salopards » ou de « primitifs », et fort heureusement : il existe en effet un nombre colossal d'hommes qui sont des êtres humains formidables à tous niveaux.

Et quitte à m’attirer des ennemies, oui, des femmes en nombre non négligeable peuvent se comporter comme des êtres humains totalement odieux ou complètement futiles, c'est également vrai.

En bref, peu importe qu’on soit homme ou femme, ce n’est pas notre genre sexuel qui nous définit, mais ce sont avant tout notre ouverture d’esprit, notre tolérance, notre altruisme, notre sensibilité qui sait se canaliser pour mieux nous servir, notre délicatesse, notre belle intériorité ni mièvre ni arrogante, notre force intérieure aussi, y compris en osant montrer nos fragilités c’est même ici démonstration totale de notre aptitude à rebondir, de nos forces enfouies : la fameuse résilience.

Nous sommes toutes et tous imparfaits et nous pouvons tellement apprendre des autres.

Nos convictions et nos vécus nous rendront toujours toutes et tous différents et uniques.

Ce qui rassemble les hommes et les femmes éveillés, c’est avant tout leur humanisme éclairé qui leur ont fait comprendre depuis longtemps qu’il existe autant de différences entre un homme et un homme, entre une femme et une femme, et entre un homme et une femme.Les étiquettes ont la vie dure mais les gens changent.

On peut être très indépendant avec un cœur très généreux comme on peut très indépendant avec un cœur sec. On peut s’aimer soi-même tout en aimant les autres. Ce n’est ni du narcissisme ni du sacrifice. Les deux sont conciliables et voire s’auto-alimentent. Non à la pensée binaire. Oui à la pensée systémique.

Enfin, quand donc viendra le temps où faire l’amour rimera avec volupté, tendresse, sensualité, complicité et extases multiples plutôt qu’avec corps à corps assez froid même si torride, et certes efficace au niveau orgasmique, mais sans saveur au final ?

Où sont tous ces innombrables hommes qui aiment faire l’amour avec amour et non pas comme de simples marteaux piqueur ? L’influence de l’industrie pornographique et du machisme ambiant vont faire des dégâts sur tous et toutes pendant combien de temps encore ?

Si les cœurs apprennent à s’ouvrir, alors les corps se détendront délicieusement et se donneront mutuellement l’un à l’autre pour une sarabande voluptueuse des plus extatiques pour chacun-e d’entre nous. Non à la baise performante et mécanique. Oui aux véritables et subtils plaisirs des sens. La sexualité n’est pas la sensualité. La sensualité n’exclut pas une jolie dose d’animalité.

Osons être vraiment humains, que ce soit avec nos corps et avec tout ce qui nous fait profondément être et vibrer. On n’a qu’une vie : faire des choix conscients et libérateurs est le premier pas pour réussir sa vie. Parfois dire non, c’est se dire oui, et c’est dire oui à la vie qu’on désire.

C’est toujours différent et unique pour chacun-e d’entre nous : ne jugeons jamais, écoutons, comprenons et acceptons.

Le bonheur, tout le monde le cherche, certains le trouvent, d’autres courent après toute leur vie. Cela dépend des circonstances, des événements qui surgissent dans la vie, mais aussi des individus, et de la façon dont ils prennent les choses qui leur arrivent.

Un même événement peut être vécu de différentes façons selon qu’on soit de nature optimiste, pessimiste, réaliste, idéaliste etc.

Ce qui fait profondément la différence est, j’en suis convaincue, notre capacité à être résilient, dit autrement à rebondir, et pour cela savoir faire preuve d’autocritique ni complaisante ni flagellatrice, de dialogue véritable, de pardon sincère et mutuel, et enfin d’amour et de bonté, envers soi-même et l’Autre.

Je souhaite publier depuis quelques années un livre pour témoigner de tout ce que les autres, la vie et mon être profond m'ont enseigné : j'ai créé la vidéo ci-dessous dans ce but le 12 mars 2018.

Vous m'y entendrez et m'y verrez sereine, même si fatiguée, et ce soir là guère à mon avantage physiquement parlant, je l'avoue, c'est assez culotté à l'ère du culte roi de l'apparence :) 

Qu'importe, je cherche une maison d'édition ayant du flair et prête à parier sur un livre d'art mixant photographies humanistes et chroniques littéraires qui oxygènent la tête des gens en cette époque trop morose pour tous.

Vidéo à regarder courageusement en entier :) 

Pour en savoir plus, cliquez sur Des gens ordinaires uniques !

Diffusez et partagez autour de vous, n'hésitez pas à commenter.

Contactez moi si vous êtes une maison d'édition intéressée par ce projet faisant profondément sens : vous contribuerez alors à faire éclore un début de 21ème siècle porteur d'espoirs concrets et de repères structurants pour beaucoup de gens.

Merci.