L'intelligence artificielle est-elle éthique ?




Un mouvement très vaste et mondial s'appuyant sur des études scientifiques démontrent que l'animal a une conscience, une sensibilité et des émotions comme toute personne. Ce mouvement ne cesse de prendre une ampleur phénoménale. Je n'en reste pas moins humaniste. L'époque évolue.

L'époque évolue, je le répète

Parfois peut-être pour le pire, cf l'intelligence artificielle appelée IA, qui selon un éminent dirigeant de la Silicon Valley, Elon Musk, dépassera d'ici 13 à 23 ans toutes les intelligences humaines, ce qui signifie que nous serons à sa merci et que même ses créateurs ne pourront pas la contrôler ou inverser ses décisions si cette IA s'en prend à l'humanité, aucune paranoïa ici, de nombreux d'experts sont très inquiets partout sur le globe.


L'intelligence artificielle a-t-elle sa propre conscience ? L'aura-t-elle un jour ? D'ici 10 à 20 ans, certains en sont persuadés et tirent la sonnette d'alarme afin que les recherches stoppent pour préserver l'Humanité de l'irréversible.

D'ailleurs, le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, et Elon Musk se sont livrés tout récemment à un débat très tranché sur cette question. Pour en savoir davantage, lisez Faut-il craindre l'intelligence artificielle ? Un vif débat oppose Elon Musk à Mark Zuckerberg 

Elon Musk est une personnalité très influente, sensée, saluée ou critiquée, dans le monde de la Silicon Valley, et il suscite des réactions diverses et contrastées, même si son obsession première est, je le cite :

« J’aimerais mourir en pensant que l’humanité a un bel avenir devant elle »


Afin que chacun-e puisse se faire sa propre idée sur cet homme que l'on qualifie de hors normes, découvrez son portrait complet Ambitieux, visionnaire, décrié : qui est vraiment Elon Musk ?

Et parfois l'époque évolue pour le meilleur 

Et parfois l'époque évolue pour le meilleur cf prise de conscience que tout est écosystème et que chaque être vivant a sa place, égale, liée et reliée à celles des autres, bref complètement complémentaire.

Pour exemple, les animaux témoignent à eux seuls que l'humain justement parce qu'il se croit supérieur en envoyant des SMS est peut-être de fait un humain orgueilleux et idiot car en effet comme je me le dis souvent :

"Chaque être vivant respecté dans ce qu'il est témoigne du niveau de maturité des autres êtres vivants"

C'est même ici la base de l'altérité vraie qui exterminera notamment toute idéologie dominante qu'elle soit politique, économique, ou religieuse. Comprendre cela, c'est stopper tout racisme et dictature. Mais l'humanité est très orgueilleuse, hélas. Donc l'IA nous avalera-t-elle tous à plus ou moins moyen terme ? Aujourd'hui tout va bien car tout est géré et piloté par des humains. Et j'ajoute ici avec beaucoup de force que j'adore la culture geek où je m'épanouis totalement et pleinement, notamment via ce média web éthique que vous êtes en train de lire.

Ma réflexion est ici surtout une simple anticipation et avant tout une forme de mise en garde

Si l'IA échappe aux humains, ce qu'elle fera car son intelligence dépasserait selon le témoignage de beaucoup celles de tous les êtres humains sur terre d'ici 13 à 23 ans, l'humanité se doit de poser des garde-fous. C'est tout simple mais c'est surtout indispensable.

Personnellement, je ne suis pas opposée à l'IA mais sous certaines conditions et garde-fous maîtrisés. Je pense qu'être contre est vain. C'est le sens de l'Histoire. Toutefois, la vigilance est le maître mot.

Quand robots et autres cyborgs remplaceront les humains sur des chaînes de montage, de tri, d'assemblage etc, j'y suis favorable. Sous réserve toutefois que ces mêmes hommes soient formés à des métiers de demain et que des dispositifs de transition pour le retour à l'emploi soient déployés à très grande échelle.

En revanche quand IA rime avec un transhumanisme totalement débridé, aveugle et aveuglé, je suis tout naturellement beaucoup plus réservée, voire extrêmement critique.

Je ne pense pas que l'homme puisse assouvir son désir d'immortalité. Au-delà de la capacité, je pense que cela n'est pas souhaitable. Point d'homme démiurge.

Rappelons-nous dès maintenant ce que disait Rabelais: 

"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme"

Développement de l'IA et comités d'éthique indépendants internationaux doivent travailler ensemble d'urgence, sinon le pire pourrait être plus qu'envisageable pour nos enfants et voire pour nous-mêmes aussi : 10 ou 20 ans, c'est demain.

Alertons sans panique mais alertons.

Commentaires

Articles les plus consultés