Les gens ont faim d'éthique et de pain


Les gens ont faim d'éthique et de pain

Je suis très, très inquiète sur le devenir du Monde. La colère du peuple est légitime mais elle le conduit inéluctablement vers le pire des scénarios dignes du film Idiocraty qui est un véritable navet de science fiction mais qui pointe ce qui nous attend peut-être tous.

Le problème majeur est pluriel : une lassitude fondée de l'opinion publique face aux politiciens et politiciennes égotistes qui ne se soucient pas du tout du collectif, lassitude proche de la détresse chez beaucoup de gens et qui est récupérée par des personnalités politiques qui chez les droites dures accusent systématiquement l'Autre, la sale gueule, le non Français de souche.

À chaque grande crise, des boucs émissaires sont injustement montrés du doigt. Trump a gagné car il a monté les américains les uns contre les autres comme tentent de le faire les leaders de la droite dure décomplexée et de l'extrême-droite en France.

Cette haine m'inquiète. Le monde peut devenir si l'on n'est pas vigilant un espace de délation et de rejet de toutes les différences.

Car des gens ont peur. Et de tout. Et il faut les entendre. Et ne pas enfoncer le couteau dans leurs plaies mais soigner la blessure dont le pus nauséabond de la xénophobie est sans cesse plus abject.

J'aime mon pays. J'aime sa diversité. Je ne supporte plus la misère qui touche tant de gens. Pourquoi vouloir stigmatiser et diviser les pauvres ? Quand va-t-on enfin dire publiquement et haut et fort que les étrangers rapportent plus à l'Etat qu'ils ne lui en prennent ? 


Des études officielles ont été faites à ce sujet. L'état leur verse 47,9 milliards d'euros sous forme de diverses aides (RSA, Chômage etc) mais ce qu'on ignore beaucoup trop et qui est très caché par quasi tous les médias, c'est qu'ils redistribuent à la France 60,3 milliards d'euros (TVA, Impôts, Cotisations sociales).

Dit autrement, les étrangers ne nous coûtent pas trop, non, ils nous rapportent économiquement. Et le différentiel est important : + de 12,4 milliards d'euros grâce à eux qui vont directement ensuite dans les caisses de l'état.

Pour en savoir davantage sur cette étude, cliquez sur le lien suivant Impact budgétaire de l'immigration en France

Voilà. Je l'ai dit. Je suis humaniste. Pas une humaniste bisounours. Une humaniste pragmatique. 

En 2017, je ne sais absolument pas pour qui je vais voter. Les droites dures à savoir le Fn et les Républicains promettent de détruire notre république sociale. La gauche n'existe plus vraiment ou si peu. Mélenchon peut être prometteur mais je crains que s'il était élu, le pays plonge et sombre. Les écologistes ? Oui, mais leur programme économique et leur modèle de démocratie participative s'inscrivant dans une sixième constitution sont attractifs et réalistes pour tous mais ils sont hélas peu médiatisés, donc méconnus, et à tort, par l'opinion.

Un article de l'Express sorti aujourd'hui fait parler de lui. Hugo Clément, lui aussi journaliste, dézingue tout le monde et casse la baraque des dinosaures. C'est assez savoureux et c'est à lire ici : Les politiques s'en prennent aux "élites": Hugo Clément crie au "foutage de gueule"

Comme beaucoup, je suis lasse, lasse du politique, lasse des mensonges, lasse des récupérations manipulatrices mais par contre je crois, et je croirai toujours dans les gens, eux ne me décevront jamais.

Ils savent le quotidien dur, ils se sentent désemparés, et ils gardent malgré tout en eux leur côté "braves gens", avec leur bon cœur et leur sacré bon sens paysan. Ils rejettent massivement l'injustice, l'amalgame facile, la corruption, le racisme. 

Qu'ils sont innombrables tous ces gens qui sont convaincus que seules les convictions font la différence et non pas la couleur de la peau ou la religion. 

Tant que respect et tolérance sont présents, le monde est bel et bien ce qu'il est devenu : un immense village universel où toutes les ethnies se sont mélangées depuis l'origine des temps. 

Ce qui est triste à dire aujourd'hui, c'est qu'il n'y a personne qui représente l'opinion

Les 50% de ceux qui ne votent plus devraient alerter ou susciter des vocations. La maison des citoyens est à cet égard une superbe initiative lancée par Alexandre Jardin. C'est en quelque sorte la maison pour compter tous ceux qui ne comptent pas. L'élan est formidable et peut s'amplifier considérablement. 

Surtout quand on connait de près les statistiques. Seulement 12% parmi les 50% de votants sont pro Fn, 11% sont pro Républicains et 10% sont pro PS. Ces trois partis ne représentent en quelque sorte pas grand chose mais peu importe, les médias passent les informations en boucle continue sur leurs actualités respectives. 

Franchement, est-ce sérieux ? 

De qui se moque-t-on si ce n'est de l'opinion en premier lieu ?

Je crois surtout qu'il y a urgence à désamorcer les haines véhiculés dans de nombreux discours, à flinguer l'intox dès qu'elle apparaît, à entendre le peuple qui est à bout. 

L'opinion a faim d'éthique et de pain. Il faut tout réinventer. Ce n'est pas une implosion qui aura lieu. C'est une réinvention du vivre ensemble qui émergera et qui viendra de la base.

Car ne nous y trompons pas, l'opinion publique dans sa large majorité n'apprécie pas le danger démocratique que représente le Fn dont la stratégie silencieuse, sournoise et malhonnête consiste avant tout à lisser l'image de son parti, à se prétendre avant toutes choses être un parti politique respectable, et à ancrer par tous les moyens l'idée mensongère que c'est le seul et unique parti proche du peuple et de ce fait sauveur. 

Que d'intox véhicule le Fn !

Il semble crucial d'étudier le programme de ce parti politique anti-droits de l'homme qui de facto ne devrait donc même pas exister. 

Savez vous le soutien du dictateur Poutine, impossible à éjecter de son mandat car il a tout muselé en Russie, au Fn ? 

Savez vous que toutes les rares communes Fn en France boycottent dans leurs bibliothèques municipales tous les titres de presse et que les habitants n'ont accès qu'à un seul journal pour s'informer, à savoir le puant magazine fasciste Valeurs Actuelles ? 

Savez vous que dans ces mêmes communes Fn, des locaux dédiés à la Ligue des Droits de l'Homme ont été sous un prétexte bidon fermés ?

Nous n'avons aucune idée, même si nous nous en doutons, du point de bascule irréversible si le Fn arrivait au pouvoir. On parle beaucoup de l'élection de Donald Trump mais connaît-on vraiment son programme ? Les américains l'ont-ils tous lu ? 

Les acrobaties et joutes verbales à la TV ne signifient rien, quel que soit le pays, elles veulent séduire un maximum d'électeurs souvent désemparés, et il y a de quoi.

Pour se faire une idée exacte d'un ou d'une candidat-e, il faut lire son programme. Avec soin. À tête reposée. Et se poser les bonnes questions. 

Est-il crédible ou mensonger ? Est-il chiffré ? Les moyens alloués pour tel ou tel chantier envisagé sont-ils du pipeau ou pas ? La démocratie, ou ce qu'il en reste, est-elle sauve ou confisquée ? 

N'y-a t-il que des paroles en l'air ou des réformes budgétisées indiquant où et comment elles seront financées ? Comment ça se passe dans les communes appartenant aujourd'hui à tel ou tel parti ? Le maire a-t-il été réélu ? Si non, pourquoi ? 

Qui sera dans le collimateur ? Qui va trinquer ? Qui sera privilégié ? A qui cela profitera le plus ?

Pour de vrai, surtout ?

Lisons très attentivement sur internet les programmes de tous les partis politiques en vue de 2017 et recoupons les informations via de multiples sources de presse et de tous bords politiques. Oui, arrêtons de gober l'intox des talk-show télévisés et informons nous vraiment. Notre avenir et celui de nos enfants est en jeu.


Pour conclure cet article politico-sociétal
, je vous invite vivement à regarder ce court-métrage magistral de quelques minutes inspiré de faits réels qui est absolument captivant et simultanément incroyablement flippant et porteur d'espoir.






La médiocrité divertissante et l'argent ont pris le pouvoir. Peu importe le parti politique, fn y compris en France car tout autant corrompu que les autres, les gens croient encore être impuissants.

Allons-nous nous diriger vers une guerre multiple au nom des lobbies ? Allons-nous continuer à gober les intox et accepter d'être de simples pions ? Allons nous encore accepter d'être divisés pour mieux être dominés ?

La vérité est quelque part et le Monde entier la connaît.

Les mots sont comme des clefs, ils ouvrent des portes interdites, que la serrure soit visible ou non.


Commentaires

Emmanuelle Lenglet a dit…
Merci pour votre texte. Je partage tout à fait votre sentiment et votre crainte...
J'aimerais pouvoir agir, et la question clé est : que pouvons-nous faire concrètement ? Je suis inscrite à la Maison des Citoyens, et la 1ère action est en effet de se compter, mais ensuite ?
Je pense qu"il nous faudrait développer une contre-stratégie d'influence, auprès de tous ceux qui promeuvent la haine, la division, ou le pouvoir de quelques uns sur tous les autres. Par diffusion de nos convictions autour de nous, via les réseaux sociaux, en faisant la promotion de media d'un nouveau type. Mais est-ce suffisant ? Arriverons-nous à toucher ceux qui sont éloignés de nous ?
Et je crois aussi qu'il ne fait pas rester "raisonnable" car on voit bien que ni la raison ni la logique ne sont les moteurs des influences que nous voulons contrer, mais plutôt les émotions et les sentiments.
Bref je cherche encore. Et il faut faire vite parce que ça devient urgent...
Anne Verron a dit…
Bonjour Emmanuelle Lenglet, et merci beaucoup pour votre commentaire.

Je ne parle pas que de crainte dans cet article mais bien plus d'une certaine désinformation sur médiatisée qui tend à faire croire que les trois partis politiques dits "leaders" qui comptabilisent chacun approximativement 10% de voix parmi les 50% de ceux qui votent ne doivent pas masquer la réalité terrain.

Quand on y regarde de plus près, on observe que chacun de ces 3 partis ne fédère que 1 Français sur 10 soit en tout 3 Français sur 10, ce qui signifie que 7 Français sur 10 ne se reconnaissent dans aucun de ces partis ou s'abstiennent.

70% des Français ne se retrouvent pas aujourd'hui dans ce que le monde politique leur propose, c'est un constat objectif et incontestable, et c'est vers eux que le Politis devrait aller mais il n'y ira pas car tout ce petit monde est par trop préoccupé par leurs sondages respectifs et la soif de pouvoir.

Quels scénarios peut-on projeter du coup ?

Que seulement 30% des Français kidnappent l'élection de 2017 qui de fait ne sera pas représentative même si légalement on dira qu'elle le sera ?

Que 70% des Français ne sont pas des idiots désabusés et indignes car décidant de ne plus voter mais bien au contraire les forces vives de l'esprit rebelle de la France ?

Que ces mêmes 70% de Français se mobiliseront toujours pour faire barrage au danger démocratique de l'extrême-droite qu'ils ont clairement et lucidement intégré comme tel ?

Que les médias print, web, tv font beaucoup de bruit pour quasi rien ?

Que les campagnes et les provinces de France qui constituent la majorité des électeurs sont lassées et lasses et qu'elles attendent du renouveau intègre ?

A toutes ces questions, la réponse penche clairement vers le "oui" ouvrant une avenue pleine d'espoir pour un renouveau politique qui n'arrivera pas de suite mais qui arrivera.

On peut craindre une austérité généralisée en 2017, oui, c'est une hypothèse fort probable, le retour de bâton sera magistral, et d'ici 2022, de nouveaux collectifs sauront émerger, des alternatives innovantes pousseront : le changement arrivera, et pour le meilleur, car l'opinion saura se mobiliser autour d'un mouvement ou d'un élan auquel elle croira vraiment car totalement différent de ce que l'on connait depuis De Gaulle jusqu'à Hollande.

En toute sincérité, je suis convaincue que le culte de la personnalité providentielle n'existe plus. Un pouvoir collégial arrivera, une sixième constitution aussi, et une charte politique éthique naîtra excluant tout parti haineux ou xénophobe.

Ce ne sont pas des voeux pieux ou des utopies. Beaucoup en parlent déjà aujourd'hui.

L'urgence ou la peur sont mauvaises conseillères : les gens ont faim d'éthique, de fraternité et de pain.

Confiance, persévérance et patience.

Bonsoir, merci pour votre article, ainsi que votre site qui est très riche en reflexion. J'ai bien aimé la vidéo sur les lanceurs d'alertes, qui sont bien peu de choses face aux lobbys derrière ces partis politiques qui ne sont qu'une fraction de la majorité française.

Articles les plus consultés