Recherche originale à 360° via n'importe quel mot contenu dans tout article rédigé sur ce média

5 févr. 2015

L'innovation managériale au secours de l'entreprise



On entend de plus en plus souvent parler de capital humain. Et pour moult raisons. Le profit et la finance ne sont plus à contrario des gros mots car permettant la pérennité de toute organisation.

De nombreux dirigeants, décideurs, managers, experts RH s'interrogent désormais sans cesse plus sur la voie à suivre pour concilier ces deux réalités que sont le profit et le capital humain.

Certain(e)s préfèrent évaluer à tout va sans discernement et créent de la division au sein de leurs équipes souvent pour maintenir leur pouvoir aux dépens de la performance collective et de la cohésion interne. D'autres font du sur place en colmatant à la va-vite les crevasses et dysfonctionnements dans leurs entreprises sans penser au long terme et croient à tort que le temps arrangera les choses. Enfin, une minorité enthousiaste et grandissante est pleine d'espoir et veut croire qu'en fédérant les bonnes volontés, un chemin fructueux est possible.

L'enthousiasme ne deviendra jamais contagieux tant que les lignes ne bougeront pas. La crise met à mal le moral des salariés : comment imaginer qu'elle crée, à sa base même, des envies et l'émergence de nouveaux talents ?

Non.

Sauf à rester passéistes et déclencher alors indignations, ras le bol, démotivations, délocalisations voire faillites et dépôts de bilan à terme à éviter à tout prix, il devient urgent de se tourner et de s'inspirer de concepts-réalités managériaux et organisationnels novateurs.

Nous serions forts inspirés de comprendre ce qu'est l'entreprise apprenante cf. travaux de Denis Cristol, de regarder de plus près les chantiers et réflexions axés sur la métamorphose de l'entreprise perçue dans son lien interactif à double sens avec le sociétal cf. travaux de SOL et ceux du Positive Economy Forum et de voir comment le bonheur est mal vu ou mal pensé ou mal transmis cf. travaux de la Fabrique Spinoza.

L'APSE est par ailleurs également un lieu incontournable pour faire évoluer et réfléchir sur les meilleurs leviers à actionner pour qu'une dynamique nouvelle apparaisse au travail comme dans la société cf. travaux de Renaud Sainsaulieu, Marc Uhalde, Norbert Alter etc.

Enfin, la reconnaissance non monétaire au travail constitue elle aussi un pan majeur de l'innovation managériale afin que performance économique et motivation de la masse salariale soit optimale cf. travaux de Christophe Laval. Le bien-être au travail est certes un thème RH à la mode mais surtout toujours aussi d'actualité cf. travaux de Victor Waknine.

La liste des pionniers, des dissidents et des inventeurs RH est en fait sans limites, il en existe beaucoup d'autres : les entend on pour autant véritablement ?

L'entreprise fait bouger la société, et réciproquement.

A quand le vrai déclic du côté des dirigeants et des DRH ?

Aucun commentaire: