Recherche originale à 360° via n'importe quel mot contenu dans tout article rédigé sur ce média

21 oct. 2014

L’intelligence émotionnelle entre pour 70% dans le succès des décideurs

Gens - Café Le Flore - Décembre 2011

NB : Réédition d'un de mes articles publiés sur les echos.fr suite au succès qu'il a rencontré (grande viralité = taux de partage important sur les réseaux sociaux), succès lié sans doute à son actualité toujours contemporaine. A noter, des modifications de fond légères mais à réelle valeur ajoutée y ont été apportées.



Les individus risquent d'imploser : maîtriser ses émotions ou lâcher prise ?
ANNE VERRON | 
En savoir plus sur :
http://archives.lesechos.fr/archives/cercle/2012/04/08/cercle_45430.htm#YFvDPiee2rQrEt0F.99

Parler d'intelligence émotionnelle et l'illustrer comme certains le font par la maîtrise de ses émotions me fait froid dans le dos. C'est une fausse interprétation de ce qu'elle est lourde de conséquences.

Car aujourd'hui, justement, les individus sont si formatés par nombre de contraintes organisationnelles, sociétales, domestiques, temporelles et spatiales qu'ils sont déjà par beaucoup trop coupés hélas de leurs émotions. Et ils devraient, en plus, savoir et pouvoir les maîtriser.

Mais c'est ici, en caricaturant, comme signer l'arrêt de mort de l'humanité et de la vie. Les individus doivent, bien au contraire, apprendre encore et toujours plus, à lâcher prise, parvenir à se reconnecter à leur noyau dur profond, apprendre à faire émerger leurs émotions et surtout à savoir bien s'écouter.

Sinon, ils vont imploser, tout simplement, comme une cocotte minute dont on aurait verrouillé la soupape permettant à la vapeur d'eau de s'en aller progressivement en continu. Le risque sinon est que la cocotte devienne une bombe. Je n'encourage ici nullement à un débordement anarchique et sauvage du trop-plein de nombre d'individus ou à l'expression immodérée et donc irrespectueuse d'autrui.

Non, l'intelligence émotionnelle, c'est bien autre chose. C'est raisonner et résonner. C'est réconcilier l'être et l'avoir. C'est apprendre à reconnaître ses émotions et les passer au tamis de son libre arbitre et de son esprit critique pour agir et réagir au mieux.

Intelligence = raison et émotionnelle = irrationnel pour beaucoup d'entre nous. Et l'irrationnel a toujours fait peur.

Je vous encourage donc vivement à lire l'article de deux experts, Joël et Sean Luzi, conférenciers et auteurs du blog Intelligence Emotionnelle, en cliquant ici. L’intelligence émotionnelle entre pour 70% dans le succès des décideurs. Un tel score invite à se pencher sur le sujet. L'article ne parle pas du tout d'émotions aux commandes, mais bien davantage de ce que je nomme depuis longtemps le coeur résonnant raisonnant. Dit autrement, l'humain libre et libéré sait trouver le juste équilibre entre son esprit critique et libre arbitre, ses émotions et ressentis.

Il sait se canaliser. Il sait élever le débat et prendre du recul. Il sait s'élever sans avoir un complexe de supériorité. Il sait guider tout en sachant qu'il a autant besoin d'être guidé. Il a compris que sans autrui, ses différences et ses richesses, il n'est rien. Et surtout, il sait qu'il ne sera jamais parfait, mais toujours perfectible. C'est cela avant tout, l'intelligence émotionnelle. Ouf, c'est dit.

Et pour arriver à cette liberté, l'une des pistes est de permettre l'accès à la culture pour tous, et pas un accès élitiste masqué. L'enseignement public réellement qualitatif, budget et effectifs enfin à l'appui, doit en effet devenir par là même une priorité et non plus laissé à l'agonie. Pourquoi ?

Car sinon, c'est ouvrir alors la voie à une jeunesse désespérée et fuyant dans des excès sans fonds, sans repères et sans idéaux qui ne sauront rien construire pour la France de demain. Pire, étant beaucoup plus nombreux, ils saccageront ce que d'autres jeunes issus de l'enseignement privé financé par leurs familles plus aisées voudront mettre en place avec les meilleures intentions du monde.

L'ignorance est la source de tous les maux, de toutes les idioties, de toutes les peurs et de tous les obscurantismes, y compris religieux. La culture, ce n'est pas une tête bien pleine de citations, c'est une tête bien faite, dit autrement une tête qui sait réfléchir et recouper toutes les informations qui lui parviennent.

Faites passer le message.

Anne Verron

Aucun commentaire: