Recherche originale à 360° via n'importe quel mot contenu dans tout article rédigé sur ce média

11 mars 2014

Les mots bleus et les Municipales 2014

Paris sera toujours Paris - Lamarck Caulaincourt - Janvier 2014


Le monde change et il a besoin de nous tous.


Lettre ouverte au peuple vivant en France

Je sens ta colère très forte parfois, et si forte même que je crains qu'elle ne t'aveugle - euh ne te vexe pas hein ?! je sais que tu es doué d'esprit critique - en ayant du coup une réflexion disons par trop simpliste et primaire. 

Certaines personnes disent haïr le Fn tout en affirmant parallèlement comprendre franchement pourquoi des électeurs votent Fn, j'avoue être dubitative.

N'est-ce pas paradoxal ? Peut-on détester EN CONNAISSANCE DE CAUSE le parti nazi et comprendre ceux qui votent pour Hilter ? Ok, je caricature exprès mais c'est pour mieux faire comprendre mon étonnement ahuri voire profondément scandalisé.

Personnellement, j'ai plutôt tendance à écouter le désarroi des électeurs tentés par le Fn et tenter de leur ouvrir les yeux sur les dangers d'un tel vote pour eux comme pour notre pays.

Les Echos m'avaient demandé d'écrire une article pour la Présidentielle 2012 en me laissant totalement carte blanche sur l'angle d'approche. J'en avais écrit au final deux : avant et après le 1er tour.

J'en livre un extrait ici puis vous communique le lien direct pour l'avoir en entier, ça pourra peut-être vous aider à comprendre ce que je veux dire ou mieux encore vous donner des arguments pour lutter contre la peste brune qu'est le Fn, à voir ... Je l'espère en tout cas.

Extrait : "Une grande partie de l'électorat de Marine Le Pen, issue des classes populaires, s'est profondément sentie exclue et laissée pour compte. Elle a été séduite par le programme économique du Fn dit de repli sur soi nostalgique à l’intérieur des frontières qui est pourtant l'anti-solution pour sortir de la crise économique selon l'avis unanime des experts économiques. Le pouvoir d'achat est bel et bien en ligne de mire. Cet électorat a de plus été atteint frontalement au quotidien par un certain rabotage des services publics qui a limité de facto leur accès gratuit à de nombreux dispositifs et aides essentiels.

Le programme économique du Fn comportant le refus de la mondialisation est effectivement totalement illusoire. Et c'est précisément parce que la politique de Nicolas Sarkozy fut totalement libérale que Marine Le Pen en a pris le contre pied, ce qui a contribué à son succès.

Or elle a pris un contre pied en trompe l'oeil qui a nourri un succès auprès d'électeurs bernés. Aucun pays ne peut vivre en huis clos de manère pérenne. Refuser le diktat outrancier de la spéculation capitalistique des marchés fait quasi l'adhésion dans tous les partis politiques à travers le monde car créant énormément de précarité et de pauvreté dans tous les pays. Des modèles économiques alternatifs sont à l'étude partout aujourd'hui : il y a une vraie prise de conscience depuis quelques temps des dangers des dérives des marchés omnipotents et de l'ultra libéralisme.

Le Front National veut toiletter notre pays à coups de "priorité aux bons français de souche", de "protectionnisme reconnu comme suicidaire économiquement" et de "boucs émissaires appelés les immigrés".

Plus de place au désespoir alors si, en forçant ici volontairement le trait, la France devenait sous un régime dérivant vers une droite dure, un pays renfermé sur lui-même, pauvre, voire parsemé à court, moyen ou long terme de bidonvilles, isolé du reste du monde et composé de clones encore plus tristes."

http://lecercle.lesechos.fr/presidentielle-2012/221146115/score-marine-pen-remet-cause-deux-paradigmes-societal-et-economique

De tous temps, depuis que la crise a frappé, dit autrement après les 30 glorieuses, certains comme toi vitupèrent à raison sur le chômage, le déficit de la Sécu etc etc. Et les responsables de ces maux seraient toujours les représentants du pouvoir en place, hum. Gros sic ! Ce n'est pas aussi simple que ça.

On vit dans un monde complexe et tous les pouvoirs au niveau international sont entremêlés, pas forcément que pour du bien mais souvent aussi pour du bien. Le problème selon de nombreux experts provient d'une infime minorité de personnes, soit les 1% qui gouvernent les 99% restants sur le globe. Et non, ce ne sont pas que des banquiers ou des juifs, soyons sérieux. 

Le petit lobby nazi international n'arrange pas les choses, bien au contraire. Il prône une régression sociétale, économique et démocratique partout en faisant croire exactement l'inverse et en s'adressant avec cynisme aux plus déboussolés d'entre nous, pauvres ou moins pauvres, qui peuvent du coup tomber dans leurs pièges démagogiques, simplistes et nauséabonds. Dit autrement, un toilettage impeccable ne cachera jamais les verrues incrustées. Donc il est bon de répéter à qui peut être piégé par le Fn : "Esprit critique bonjour; et avec nuances toujours !" 

Je parle souvent dans mes articles d'un phénomène ultra connu et que je simplifie volontairement : il existe deux grands types de lobbies, deux grandes mannes financières. L'un défend la finance et l'enrichissement spéculatif, point barre. L'autre défend le lien social et la démocratie. Ils se livrent une guerre acharnée et en coulisses dans d'innombrables batailles depuis d'innombrables années et cela va en s'accentuant.

François Mitterrand avait eu l'intelligence de comprendre qu'il lui fallait s'appuyer sur ces deux lobbies et non en privilégier un seul. Nicolas Sarkozy "léchait le cul" du lobby financier donc le peuple a particulièrement souffert de son quinquennat. François Hollande durant toute sa campagne a dégainé en rafales contre ce lobby financier qui du coup l'avait évidemment lâché quand il est devenu Président de la république française.

Depuis quelques temps, le gouvernement se livre à une stratégie de haute voltige visant à s'appuyer comme Mitterrand jadis sur de nouveau ces deux lobbies d'où le pacte de responsabilité. Le win-win. Les effets se verront à terme, et en attendant critiquer est hyper facile puisque tout va mal ... Pour l'instant. Patience.


La solitude, le désarroi, le ras le bol, la souffrance, le rejet du politique sont présents pour beaucoup. 

La vie est un mystère. Personne ne sait pourquoi nous sommes vivants en fin de compte et pourquoi nous mourrons tous un jour. Personne ne le sait à l'unanimité, dois je préciser. L'humilité devient chose rare. Les dons naturels se mélangent aux vrais mérites nés de l'effort conscientisé et motivé. 

Que de fois ne me suis je pas étonnée sur ma façon de photographier ou d'écrire ? Pourquoi ai je un bon oeil de photographe ? Pourquoi suis je en train d'écrire cet article ? D'où me vient cette inspiration ?  Pourquoi moi ? Je n'ai aucun mérite. Je ne provoque ici personne. Je suis née avec ces "dons". D'autres individus sont doué(e)s de beauté physique. D'autres encore sont intelligents. Quelle est leur part de mérite véritable ? Néant. 

L'humilité devient chose rare et elle ferait bien de revenir. Le monde change et il a besoin de nous tous. Si Dieu existait, et il existe peut-être, il nous dirait plein de mots bleus. Place maintenant à Alain Bashung, l'insoumis le plus superbe de notre époque. 
  





Le sentiment véritable comme l'esprit critique nuancé victorieux n'a besoin de rien sauf de lui-même. Soyons en dignes sans nous auto flageller pour autant ou nous disperser. La vie est cadeau et surtout en France, quoiqu'on dise. 

Oui, j'ose faire le pari que jamais nous n'y souffrirons jamais ni de guerres, ni de famines, ni de pandémies, ni de dictatures totalitaires, ni de faillites. 

Serais je trop audacieuse ? Oui et non. Je suis sur la scène et en coulisses sans toujours m'en rendre pleinement compte. Et j'ose espérer que grâce à chacun d'entre nous, le pire est déjà écarté. 

J'aime mon pays multifacette et si riche de ses différences comme de ses traditions. Et personnellement, j'évince les partis politiques dont les chefs de fil le meurtrissent ou le souillent tels Marine Le Pen et Cie ou Nicolas Sarkozy et sa tribu.

Le 23 Mars, votez intelligent.
Le 23 Mars, votez pour qui vous voulez mais évitez autant que faire se peut de voter Fn ou Ump.
Le 23 Mars, donnons des forces nouvelles à notre gouvernement.

Tiens, je devine déjà le sourire esquissé de notre Marianne qui savoure mon pari qu'elle espère gagné d'ici quelques jours ^^

Aucun commentaire: