Recherche originale à 360° via n'importe quel mot contenu dans tout article rédigé sur ce média

8 nov. 2013

Les RH se doivent d'intégrer le cash et parler la langue des actionnaires

Splendeur - Opéra de Paris - Octobre 2013

Les RH se doivent d'intégrer le cash et parler la langue des actionnaires

LE CERCLE. A l'heure où on ne parle hélas ! que de capital humain en gros péril et d'économie suicidaire, une piste audacieuse pourrait bien nous offrir une sortie de crise à terme. Les puissants y gagneraient au passage le plus impensable des cadeaux : rentrer enfin dans l'Histoire avec panache.

SUR LE CERCLE
  • 15/01/2013 | 06:06

    Le riche devient sourd et le puissant aveugle

    la suite
  • 01/03/2013 | 08:32

    La société de demain s'inscrit d'ores et déjà dans l'économie de demain, l'économie positive

    la suite
La troisième édition du baromètre d’opinions, administré par Harris Interactive sur septembre 2013, a mesuré l’évolution de la perception des directeurs financiers sur l’environnement macro-économique et financier, et proposé un zoom inédit sur les stratégies de financement envisagées pour prendre les virages de la sortie de crise.
Cette enquête publiée l'automne dernier par les cabinets Deloitte et Misceo vient confirmer le désintérêt des dirigeants et des conseils d'administration pour les ressources humaines.
Qu'en conclure ? 
Le capital financier quantifiable, de par sa facilité de mesure chiffrée et bien sûr hautement attractive dans un monde où le modèle économique dominant n'est pas encore assez questionné pour servir mieux toutes les parties, est privilégié par les conseils d'administration.
Oui, le "cash" issu et pourtant généré par le capital humain laisse peu de latitude aux RH dont on reconnait aujourd'hui cependant, et de plus en plus, le rôle majeur.
Constater les coûts cachés variés comme la force de frappe des RH via un "rapport de performance sociale interne", conclusion phare d'une enquête Deloitte et Misceo publiée durant l'été 2010 était l'innovation attendue.
Une piste à suivre ?
Tous les experts savent le rôle des RH. Les actionnaires et les DG hélas! beaucoup moins. Comment faire passer le message qu'on devine qu'ils entendent cependant ?
Une piste, ici. En parlant leur langage.
Et donc des coûts directs et indirects exorbitants liés à une politique RH laissée en plan et sans moyens d'actions. Par ricochet, ces Conseils rentrent dans l'Histoire.
Le pouvoir et l'argent mais surtout la véritable gloire sont moteurs pour nombre d'entre eux, avec bien sûr pour un nombre très conséquent de dirigeants, des vraies valeurs telles qu'une vraie passion pour entreprendre et fédérer leurs équipes qu'ils dynamisent jusqu'à la vraie réussite si ardemment souhaitée de leur "navire".
En rappelant la fuite de capitaux, consécutive au turn over, à l'absentéisme, à la démotivation générale des salariés devenus alors improductifs; dépenses qui se comptent en milliards, c'est miser ici sur la stratégie d'une gloire qu'ils peuvent obtenir d'une manière plus qu'honorable, et tant pour leur profit que pour le bénéfice de tous dont les RH.
Pour que "en haut", ils donnent enfin les moyens et la décisive reconnaissance dont les RH ont besoin, il est nécessaire de concilier voire faire rejoindre leurs aspirations et intérêts avec celles des RH.
Stratégie gagnant gagnant donc mais non manipulation
Dire ce que "en haut" ils veulent entendre et comprendre, en reprenant de facto leur arguments, me semble être une des voies à suivre pour renforcer réalistement une vraie latitude d'action.
Les Ressources Humaines sont, pour moi et une grande majorité d'experts, et ce très profondément, la force de levier la plus essentielle. Mais elles doivent savoir se doter des moyens nécessaires pour se développer et donc asseoir leur raison d'être sur une ligne de conduite judicieuse voire stratégique et donc lucide pour se distinguer et faire entendre leur force de frappe indiscutable auprès des mannes financières. Et bien sûr sans perdre leur âme.
C'est en fait ici tenter de bâtir un pont entre ressources financières et ressources humaines, au sens littéral du mot, comme de leur champs d'action et d'application respectifs. C'est aussi ce que le mouvement pour une économie positive lancée par Jacques Attali et le LH Forum veut faire passer comme message concret auprès de tous les acteurs des divers écosystèmes.
Cette tendance lourde est déjà très présente tant les citoyens ont bien compris que le système socio économique ne tournait plus rond. Messieurs et Mesdames Les Puissant(e)s, à vos destriers ! Le peuple vous attend et vous espère; et Vous aussi en secret. Que la danse soit.

Aucun commentaire: