Recherche originale à 360° via n'importe quel mot contenu dans tout article rédigé sur ce média

21 sept. 2011

Aujourd'hui, l'ONU décide du sort d'un état palestinien indépendant amorçant de fait une paix durable à terme au Moyen-Orient

Couple mixte - 14ème - Septembre 2011

Source: Avaaz.org

Avaaz est un réseau citoyen mondial de 9 millions de membres qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. 
"Avaaz" signifie "voix" dans de nombreuses langues. 

" Impressionnant! Plus de 900 000 personnes ont signé la pétition qui a été remise aux
Nation
s Unies ce mardi. Le but était d'atteindre un million de voix. 



Le peuple palestinien appelle le monde à reconnaître la Palestine comme Etat. Plus de 120 pays ont approuvé cette demande, mais les Etats-Unis et Israël tentent de la bloquer. Les dirigeants européens sont encore indécis.

En ce mercredi 21 septembre, la proposition est présentée à l'Assemblée générale des Nations Unies. Il est crucial de convaincre l'Europe de soutenir cette initiative légitime et non-violente, cela pourrait marquer un tournant spectaculaire vers la paix.

Aujourd'hui, l'Assemblée générale de l'ONU se réunira, offrant au monde une chance d'adopter une nouvelle proposition qui pourrait mettre fin à des décennies d'échec des pourparlers de paix israélo-palestiniens: la reconnaissance de l'Etat de Palestine par l'ONU.

Plus de 120 nations du Moyen-Orient, d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine soutiennent déjà cette initiative, mais le gouvernement de droite d'Israël et les Etats-Unis tentent d'empêcher cela. L'Europe reste indécise.

Seule une pression publique massive pourrait pousser ce bloc déterminant à voter avec le reste du monde en faveur de cette opportunité capitale de mettre fin à 40 années d'occupation militaire.

Cela fait des décennies que les initiatives de paix menées par les Etats-Unis échouent, tandis qu'Israël a confiné la population palestinienne dans des enclaves, confisqué ses terres et empêché son indépendance. Cette initiative audacieuse pourrait donner un nouveau point de départ pour résoudre le conflit. Nous n'avions que 24 heures pour persuader l'Europe d'approuver cette demande de reconnaissance de l'Etat palestinien, et pour montrer clairement que les citoyens du monde entier soutiennent cette proposition diplomatique légitime et non-violente. En signant cette pétition, les 1 million de voix ont été atteints :

http://www.avaaz.org/fr/independence_for_palestine_fr/?vl

Si les racines du conflit israélo-palestinien sont complexes, la plupart des gens de tous bords s'accordent à dire que la meilleure voie vers la paix est la création de deux Etats.

Mais les nombreux processus de paix ont été mis en échec par la violence des deux côtés, par la construction de vastes colonies israéliennes en Cisjordanie et par le blocus humanitaire de Gaza. L'occupation israélienne a réduit et fragmenté le territoire sur lequel un Etat palestinien pourrait se fonder et a fait de la vie quotidienne des Palestiniens une épreuve écrasante.

L'ONU, la Banque Mondiale et le FMI ont tous trois récemment déclaré que les Palestiniens sont prêts à diriger un Etat indépendant, mais le plus grand frein à cette réussite est l'occupation israélienne.

Même le Président des Etats-Unis, Barac
k Obama a appelé à mettre fin à l'expansion des colonies et à un retour aux frontières de 1967 avec des échanges de territoires négociés, mais le Premier ministre israélien Netanyahu a refusé catégoriquement de coopérer.


Il est temps de changer radicalement d'approche, en passant d'un processus de paix inefficace à une voie nouvelle vers le succès.

Alors que les gouvernements israélien et américain qualifient l'initiative palestinienne d' "unilatérale" et de dangereuse, les nations du monde entier soutiennent massivement cette démarche diplomatique dénuée de toute violence.



La reconnaissance mondiale de la Palestine pourrait étouffer les extrémistes qui évoquent la violence comme seule solution, et encourager l'expansion d'un mouvement non-violent israélo-palestinien en phase avec l'élan démocratique dans la région.

Plus important encore, elle relancera la possibilité d'une résolution négociée du conflit, permettra aux Palestiniens d'accéder à de nombreuses institutions internationales pouvant promouvoir la liberté des Palestiniens, et enverra un signal fort au gouvernement israélien pro-colons indiquant que le monde ne tolèrera plus leur impunité et leur intransigeance.

Depuis trop longtemps, Israël sape les espoirs d'un Etat palestinien. Depuis trop longtemps, les Etats-Unis les apaisent, et depuis trop longtemps l'Europe se cache derrière les Etats-Unis.

A l'heure actuelle, l'Europe reste indécise sur la question d'un Etat palestinien.

Appelons-les chefs d'Etat européens à être du bon côté de l'histoire en soutenant la déclaration palestinienne de liberté et d'indépendance, par un soutien franc et massif et une aide financière. Pour simple rappel, vous pouvez cliquer sur le lien ci-après pour visualiser la pétition appelant l'Europe à appuyer cette demande pour une paix durable en Israël et en Palestine:http://www.avaaz.org/fr/independence_for_palestine_fr/?vl

La création d'un Etat palestinien n'apportera pas de solution à ce conflit inextricable du jour au lendemain, mais sa reconnaissance par l’ONU va changer la dynamique et ouvrira la voie vers la liberté et la paix.

En Palestine, la population se prépare avec espoir à réclamer de nouveau la liberté que sa génération n'a jamais connue. 



Soutenons-les et poussons nos chefs d'Etat à faire pareil, de la même manière qu’ils ont été aux côtés des peuples égyptien, syrien et libyen.


Avec espoir et détermination,

Alice, Ricken, Stéphanie, Morgan, Pascal, Rewan et toute l'équipe d'Avaaz. "

Liens utiles

Abbas va demander la reconnaissance d'un État palestinien à l'ONU (France24)
http://www.france24.com/fr/20110916-proche-orient-conflit-israelo-palestinien-mahmoud-abbas-demande-adhesion-etat-palestine-conseil-securite-onu

Les Palestiniens vont à l'ONU à cause de "l'échec" du Quartette (Libération)
http://www.liberation.fr/depeches/01012360483-l-absence-d-accord-du-quartette-encourage-les-palestiniens-a-aller-a-l-onu

L'Union européenne appelle à une "solution constructive" (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/09/17/etat-palestinien-les-tractations-diplomatiques-se-poursuivent_1573674_3218.html

Des Palestiniennes et des Israéliennes manifestent pour un Etat de Palestine (RTBF)
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_des-palestiniennes-et-des-israeliennes-manifestent-pour-un-etat-de-palestine?id=6767313

Grossman : "Qu'Israël le premier reconnaisse la Palestine" (Rue89)
http://www.rue89.com/entretien/2011/09/11/grossman-quisrael-le-premier-reconnaisse-la-palestine-221047

Palestiniens : l'ONU salue les progrès dans la construction des futures institutions
http://www.un.org/french/Depts/dpa/news.asp?NewsID=26296




Soutenez le mouvement Avaaz!
Nous sommes entièrement financés par les dons et nous ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ou d'entreprises. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible.Fait Esundon





Avaaz est un réseau citoyen mondial de 9 millions de membres
 qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. ("Avaaz" signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 13 pays et 4 continents et travaille dans 14 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.



Ce message a été envoyé à anneverron@gmail.com. Si vous souhaitez changer votre adresse, votre langue ou d'autres informations, contactez-nous en utilisant ce formulaire. Pour vous désinscrire, envoyez un email à unsubscribe@avaaz.org ou cliquez ici.


Pour contacter Avaaz, merci de ne pas répondre à cet e-mail. Ecrivez-nous plutôt en utilisant le formulaire suivant: http://www.avaaz.org/fr/contact, ou appelez-nous au +1-888-922-8229 (Etats-Unis) ou au +55 21 2509 0368 (Brésil).

Aucun commentaire: