Recherche originale à 360° via n'importe quel mot contenu dans tout article rédigé sur ce média

26 mars 2011

Résonnant et raisonnant.


J'entretiens depuis longtemps ce que je crois être une sorte de don inné_acquis. Celui de voir les autres. Les sentir et les ressentir. Modestement, je tente au travers de plusieurs modes d'expression, la parole et l'écoute, la photographie et l'écrit; et de multiples vecteurs de communication du web 2.0 d'accoucher de ce que je crois avoir compris.

Les gens aiment se sentir exister. Comment ? C'est là où j'aimerais beaucoup contribuer à apporter ma brique. Tout le monde le sait: ce qui fait qu'un individu se sent être, c'est lorsqu'il donne, reçoit, partage et qu'il fait dans l'idéal un aller retour régulier entre lui et l'Autre, chacun se renvoyant des services, des émotions, des choses, de l'amour, des idées. Le temps d'un retour salvateur dans sa propre solitude est tout aussi crucial. Alors, il éprouve, il s'exprime, il s'affirme, il agit. Avec l'Autre. Beaucoup d'autres.

Tout le monde a un besoin devenu aujourd'hui immense de reconnaissance. L'envie d'être reconnu par ses proches ou des inconnus croisés. Trouver une chaleur. Retrouver de l'humanité en soi et autour de soi. Et si tous les moyens ne sont pas bons, les supports, papier, vidéo, audio et numérique, eux, le sont. Et ils le sont vraiment quand ils sonnent vrai. Et aussi et surtout dans la vraie vie, le réel. Jamais, l'individu lambda n'a eu l'esprit aussi critique qu'aujourd'hui. L'opinion n'est au final jamais dupe des maquillages, les plus soignés soient-ils.

A chacun-e d'exercer son esprit critique. Je tiens juste à souligner ici que ma liberté est un fait absolu. Je ne suis ni récupérée, ni récupérable politiquement. Ceci signifie que je suis devenue apolitique et que j'observe ce qui se passe avec une véritable prise de recul. J'exprime ici et à ma façon, tout ce qui m'interpelle, me touche ou me mets en colère. Avec ce que je crois savoir faire, et ici qu'artistiquement parlant, au travers de deux vecteurs: la photographie et l'écriture. Comme beaucoup d'autres le font aussi par ailleurs, à leur propre sauce et dans d'autres domaines que celui de l'art social. Je m'exprime avant tout en tant que femme ordinaire et unique. En fait, mon approche s'inscrit dans ce qu'on appelle le courant humaniste. Et ce mouvement n'appartient pas qu'au passé, au contraire.

Je suis convaincue que beaucoup parmi nous n'ont pas le choix d'être pleinement eux, notre monde étant favorable depuis toujours à ceux qui ont la force ou une force quelle qu'elle soit. Dit autrement, tous les autres peuvent être submergés par des contraintes de toutes sortes, et alors éprouver des difficultés pour simplement être. Et donc vivre vraiment. Je veux donner à tous. Donner à voir ce que nos regards habitués ne voient plus. Témoigner de ce que je peux capter : nous sommes des embryons d'électrons libres en devenir.

Si ce futur attendu partout peut être un tout petit peu nourri par ma vision artistique que j'ose décrire comme tendant à être bienveillante, respectueuse et humaniste, jamais naïve et toujours en phase avec le réel, alors j'aurai été un électron libre conscient. J'essaie. Etre ou devenir un coeur résonnant raisonnant pour pleinement être. Essayez. Essayons. Osons. Si cette vidéo assortie de ce texte peut éclairer, inspirer ou r-éveiller des gens, voire beaucoup de gens, et bien vraiment : tant mieux. Tout simplement.


Anne Verron, photographe humaniste nouvelle vague & auteure indépendante
http://www.desgensordinairesuniques.owni.fr

Catégorie :
Divertissement


Tags : 
Photographie noir et blanc Photographie humaniste Sens Art Culture Art contemporain Découverte Talent Willy Ronis Robert Doisneau Henri Cartier-Bresson Sabine Weiss
 

Aucun commentaire: