Recherche originale à 360° via n'importe quel mot contenu dans tout article rédigé sur ce média

12 janv. 2010

Sans lien direct avec la conduite du changement dans l'entreprise et l'humanisme contemporain, je publie juste un billet sur le décès de Miep Gies, le 11 janvier 2010 alors âgée de 100 ans. Cette femme aida Anne Frank et sa famille à survivre lors des persécutions nazies lors de la 2nde guerre mondiale. C'est aussi elle qui "sauva" le journal d'Anne Frank, édité & publié ensuite en 70 langues. Cliquez ici pour lire l'hommage.

Marek Halter a réalisé un film documentaire_témoignage, sobre & percutant pire qu'un coup de poing,  intitulé "les justes".  Diffusé cette semaine, tardivement sur France 5, personne ne peut y rester indifférent. On ne peut qu'être "saisi". Il est parti à la recherche de ces innombrables hommes et de femmes, partout dans le monde, du Japon à la Turquie en passant par la France et les Pays-Bas, qui ont pris des risques, allant parfois jusqu'au péril de leur propre vie, pour sauver, cacher, aider les juifs persécutés par les nazis; nazis aidés, rappelons le, avec en France la participation active de la police française de Vichy sous Pétain.

Les entretiens sont courts. Ces justes sont très âgés. Beaucoup sont morts.  Les mots employés sont ténus, allant droit à un essentiel. Pour que la mémoire collective se perpétue, pour que plus jamais pareil crime ne ne reproduise et pour aussi mieux comprendre ce qu'est un juste, à savoir, un essentiel plus ou moins enfoui et commun chez nous toutes & tous, oui, un film à voir et revoir.

Miep Gies était la juste la plus connue car ayant oeuvré sa vie durant à la mémoire de Anne Frank, qui écrivait peu de temps avant sa déportation qu' "elle croyait profondément que les gens étaient bons".


Photo diffusée en 1959 d'Anne Frank, morte en mai 1945 à l'âge de 15 ans au camp de concentration de Bergen-Belsen
Anne Frank


"Tout être humain a des vices et des mérites. Celui dont les mérites dépassent les vices est un juste".

Ne pas oublier, vraiment ne pas oublier.

Aucun commentaire: